Leçons du “Seigneur des Anneaux” pendant le confinement du COVID-19

Traduit en français par Chelsea Zamfirescu, Julia Baverstock et Filip Cabrilo.

Il est indéniable que la santé mentale des gens a souffert à cause du COVID-19. Il est facile d’avoir peur, ou d’être en colère, face à ce qui se passe dans le monde depuis quelques années. 

La peur de la mort a été le point focal pour certaines personnes, tandis que d’autres ont éprouvé du ressentiment face à leur manque de vie sociale en ce moment. Si l’on ajoute à cela la frustration à l’égard de ceux qui refusent de se faire vacciner et le ressentiment à propos de ceux qui prônent les restrictions sur les covidés, on obtient une tempête parfaite pour une névrose et une souffrance généralisées. 

Pour être honnête, je me suis mis en colère et j’ai ressenti le désespoir, des émotions que beaucoup peuvent partager. Cela m’a rappelé une scène du Seigneur des anneaux. J’ai l’impression que nous avons été comme Frodon récemment, agitant un fardeau trop lourd à porter. Et comme Frodon, nous nous plaignons et protestons : « Je voudrais que l’Anneau ne soit jamais venu à moi. J’aimerais que rien de tout cela ne soit arrivé. »

Gandalf répond : « Il en va de même pour tous ceux qui vivront et verront de tels moments, mais ce n’est pas à eux d’en décider. Tout ce que nous devons déterminer, c’est ce que nous faisons du temps qui nous est donné ». 

Est-ce que le COVID-19 a ruiné ta vie et foutu en l’air un tas de choses auxquelles tu tenais ? Le gouvernement a-t-il fait quelque chose d’idiot pour aggraver la situation ?

La tragédie et l’incompétence sont gravées dans la mémoire de l’histoire humaine. Alors, qu’allez-vous faire à ce sujet ? Vous allez vous plaindre que vous souhaiteriez qu’il n’y ait pas de pandémie mondiale ? Je suis sûr que cela a aidé les personnes vivant pendant la peste bubonique. Allez-vous vous plaindre du gouvernement et souhaiter que si seulement il faisait quelque chose de différent, tout irait mieux? Je suis sûr que se plaindre a aidé les personnes qui ont perdu leur maison pendant la Grande Récession et d’autres périodes de mauvaise surveillance fiscale. Alors continuez, dites-moi comment vous souhaiteriez que cela ne soit jamais arrivé. 

Dans quelle mesure pensez-vous que cela améliorera votre situation actuelle ? Personne de ceux qui ont vécu des périodes de tragédie ne l’a souhaité. Pourtant nous ne choisissons pas l’époque à laquelle nous sommes nés, ni n’animons les vents du destin.  Ne vous plaignez pas que vous ayez souhaité que cela n’arrive pas. La vraie question à se poser est de savoir comment vous allez réagir à ces circonstances. Comment allez-vous en tirer le meilleur parti? Nous ne sommes pas en mesure de changer le vent, mais nous pouvons ajuster nos voiles. 

Le gouvernement ne va pas magiquement améliorer la situation. Un vaccin non plus. Mais vous le pouvez. Parce que nous avons tous une responsabilité dans le maintien de la cohésion de notre société, même si les circonstances semblent sombres.

Une autre réflexion de Gandalf : « Certains croient que seulement une grande puissance peut maitriser le mal, mais ce n’est pas ce que j’ai découvert. J’ai appris que ce sont les petits actes quotidiens des gens ordinaires qui tiennent les ténèbres à distance. De petits actes de gentillesse et d’amour ». 

Alors continuons à nous concentrer sur les choses importantes. Comme notre famille, nos amis et notre communauté. La vraie connexion humaine et nos relations avec les autres. Des passe-temps peut-être ou des activités que vous avez essayées et des séries que vous regardez. Éventuellement un livre que vous lisez ou une activité que vous avez hâte de faire au cours des prochaines semaines. Quelque chose que vous voulez apprendre ou améliorer. La situation finit par s’arranger et nous reviendrons à la normale.  

Nous n’avons pas choisi cette pandémie, mais nous pouvons choisir les personnes que nous devenons en dépit d’elle.

    Leave a Reply