Une politique d’admission spéciale de Laurier accorde la priorité aux demandes provenant d’Afghanistan

Traduit en français par Elizabeth Calcutt et Jannine Crepelca.

Photo by Darien Funk

L’Université Wilfrid Laurier aide les réfugiés afghans à obtenir l’admission directe grâce à une politique spéciale. 

Depuis que les Talibans ont pris le contrôle de l’Afghanistan en août, le gouvernement canadien a annoncé son engagement à réinstaller plus de 20 000 réfugiés afghans appartenant à des groupes à haut risque. 

En réponse à la politique d’immigration spéciale du Canada, Laurier soutient les réfugiés afghans qui souhaitent poursuivre leurs études. 

« C’est difficile lorsqu’on a affaire à ce genre de communautés qui essaient simplement de survivre. Nous voulons rendre la transition plus facile pour ces étudiants qui veulent poursuivre l’éducation qu’ils ont peut-être entamée dans leur pays d’origine, » a expliqué Julie Hummel, la secrétaire adjointe du recrutement et des admissions à Laurier.

L’équipe des admissions s’efforce d’aider tous les réfugiés ayant le statut de « personne protégée » ou de « réfugié au sens de la convention » en donnant la priorité à leurs demandes d’inscription aux programmes de premier cycle, aux bourses d’entrée et aux crédits de transfert.

« Nous avons développé notre politique pour les réfugiés et les personnes déplacées. Les politiques d’admission peuvent exiger que les documents arrivent avant certaines dates limites et nous constatons que les personnes dans les communautés en crise ne peuvent pas respecter ces délais. La politique pour les réfugiés nous permet de travailler en dehors de ces directives pour faire des exceptions dans ces cas particuliers » a déclaré Hummel.

Cependant, organiser et sécuriser ces documents pour les réfugiés entrants n’est pas une tâche facile. 

« Nous rendons également ces étudiants admissibles à des crédits de transfert et c’est un processus long et compliqué. Nous devons collaborer avec les universitaires de Laurier afin d’être certains que les crédits sont transférables et toute bourse que l’étudiant pourrait recevoir dans son pays d’origine serait prise en compte par Laurier, » a-t-elle déclaré.

De plus, Laurier est un partenaire de référence pour le programme GateWay du World Education Service [WES] qui évalue les qualifications scolaires des réfugiés ayant été déplacés et détenant ont peu de preuves pour leur réussite scolaire.

« C’est une fierté pour Laurier d’avoir établi un partenariat avec la WES. Nous avons un membre du personnel dédié aux admissions qui examine les demandes provenant du monde entier et elle aide à conseiller ces étudiants sur la façon d’obtenir tous les documents nécessaires ou de plaider en faveur de leur admission, » a déclaré Hummel.

Grâce aux efforts et à l’engagement de l’équipe des admissions de premier cycle, Laurier espère continuer à soutenir les nouveaux étudiants réfugiés dans leur réussite scolaire et personnelle.« Nous avons reconnu qu’il y a des communautés en crise et, en tant qu’université, nous voulons leur répondre et leur faire savoir que Laurier est un endroit sûr, tolérant et accueillant. »

    Leave a Reply